Mairie de Portet sur Garonne
Actualités Lancement du mécénat pour la restauration de l'orgue de l'église Saint Martin

   Lancement du mécénat pour la restauration de l'orgue de l'église Saint Martin

Une vidéo sur l'histoire de l'orgue, ses nécessaires travaux et une rencontre avec Jean-Baptiste Dupont l'organiste conseil qui accompagnera la ville dans cette restauration

 

L’orgue de l’église de Portet-Sur-Garonne fut construit à l’origine pour la chapelle du pensionnat Saint-Joseph, autrefois rue Caraman à Toulouse. Il fut réalisé par Baptiste Puget et inauguré le 13 février 1879.

Dix ans plus tard, l’orgue est modifié une première fois. La console qui se trouvait en fenêtre à l’arrière de l’instrument devient indépendante et la mécanique est modifiée.
En 1932 une soufflerie électrique est installée par la Maison Puget.

Dans les années 1950, l’orgue est en mauvais état. Mais ne pouvant assumer la restauration de l’instrument, les Frères des Écoles Chrétiennes le mettent en vente.

Le Curé de Portet, l’Abbé de l’Estoile, se porte acquéreur de l’instrument pour la somme de 500.000 F.

Il est remonté dans le chœur de l’église. Dans la hâte, l’instrument ne fut pas vraiment restauré, et pour des raisons d’économie, on remplace la Voix humaine et le Hautbois du Récit par un nasard et une cymbale.

Dans les années 1960, l’édifice est restauré, et plusieurs échanges ont lieu avec la manufacture Languedocienne de Grandes Orgues.

Les travaux sont réalisés mais les plans de l’orgue doivent être modifiés et les travaux prennent plus d’un an de retard. L’orgue ne joue pour la première fois que le 25 janvier 1970, sur 4 jeux… L’instrument est finalement inauguré par la classe d’orgue de Xavier Darasse quelques mois plus tard.
La difficulté de placer la console sur l’étroite tribune conduisit à la solution de la transmission électrique permettant de placer cette console au-dessus du tambour d’entrée de l’église. Le docteur Pierre Mériel, alors organiste de l’église, fut le moteur et le principal acteur de cette restauration.

Dès 1977, un devis est établi pour des travaux de réparation et transformation de l’orgue. Il comporte 2 chapitres :
- les réparations pour la bonne marche de l’instrument (3.772 F TTC) ;
- des modifications de l’esthétique sonore (26.152 F TTC).
Seule la première tranche est effectuée en 1979. 

 

 

 

L’orgue est aujourd’hui en mauvais état. L’ensemble est très empoussiéré. On relève quelques traces d’attaques d’insectes ou de champignons mais l’ensemble reste suffisamment sain pour envisager une rénovation.

Les transmissions sont obsolètes, les moteurs de tirage de jeux sont fatigués, les parties métalliques sont oxydées.
De nombreuses notes sont muettes ou paresseuses.
La commande de boîte expressive est hors d’usage.
L’accord général est très défectueux.

Au niveau de la conservation de l’instrument, si l’on se base sur l’instrument d’origine (Baptiste Puget), près de 50% de l’orgue d’origine a disparu : buffet, soufflerie, structures, et une partie de la tuyauterie qui, soit a été supprimée, soit a été profondément remaniée.

Le buffet est composé de deux corps.  Le petit corps ne comporte pas de buffet clos, seulement des panneaux latéraux.

Le grand corps est accroché au mur occidental et ne comporte pas de plafond. La grande façade compte 5 plates-faces de tuyaux. La plate-face centrale est constituée de tuyaux en bois . Les vraies bouches sont tournées vers l’intérieur de l’orgue (les bouches côté façade sont factices).

Les principes de restauration

  • Mise aux normes de l’ensemble de l’installation électrique
  • Restauration complète des claviers (ou remplacement par des claviers neufs de 56 notes), du pédalier et du meuble de la console
  • Nouveaux contacts, relais, nouveaux boutons de registres
  • Vérification et traitement de l’ensemble des structures porteuses et de la boîte expressive ;
  • Réalisation d’un nouveau soubassement ;
  • Fourniture d’un moteur de soufflerie neuf
  • Nouveau tracé du vent
  • Restauration en profondeur des sommiers
  • Modification du sommier de grand orgue. par l’ajout d’un ou deux flancs latéraux pour porter l’étendue à 56 notes ;
  • Réalisation d’un complément grave pour porter le positif à 56 notes (sommier et tuyauterie) ;
  • Fourniture d’une nouvelle commande de boîte expressive ;
  • Restauration de la tuyauterie avec ré harmonisation
FAIRE VOTRE DON EN LIGNE SUR LE SITE DE LA FONDATION DU PATRIMOINE https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/orgue-de-l-eglise-saint-martin-de-portet-sur-garonne

 

 

 

Version mobileSuivez nous sur Facebook
Agenda

Concours photos
Jusqu’au 16 août 2021

Expo virtuelle "Bleu"
Actuellement en ligne

Expo "Kid’s art en mode virtuel"
Actuellement en ligne
 
Newsletter Culturelle
 
Portail Famille
 
Liens utiles
Portet à votre écouteContactez-nous
Marchés publicsMarchés publics
DémarchesVos démarches
TravauxTravaux
MédiathèqueMédiathèque
PublicationsPublications
Service emploiService emploi
Calcul d'itinérairesCalcul d'itinéraires
Documents urbanismeDocuments d'urbanisme